Heathkit HN-31 / Antenne fictive / Huile.

 

Je fais ce petit article suite à une longue discussion très intéressante sur le groupe Yahoo « Heathkit ».  )

Sujet : Quelle huile utiliser pour nos antennes fictives ?

(Antenne fictives = charges résistives 50 Ohms que beaucoup appelle charge fictive).

La discussion a porté sur la Cantenna HN-31, et son huile. Mais elle concerne par extension tous les éléments que nous utilisons et qui ont besoins de dissiper une certaine chaleur. Du transformateur aux résistances… cette discussion est aussi valable sur la MFJ-250  qui reprend le même principe.

La Cantenna HN-31 de Heathkit est une charge résistive 50 Ohm, elle est composé essentiellement d’une résistance carbone trempé dans un bidon de 5L d’huile. L’huile servant à la foi, d’isolant et de fluide caloporteur chargé d’évacuer la chaleur.

image provenant de  http://heathkit.free.fr/ une des plus complète collection Heathkit française que je connaisse.

D’après le manuel d’utilisation, l’huile employée était de type minéral (mineral oil) ou de l’huile pour transformateur.

Lien vers un scan du manuel : http://www.ko4bb.com/Manuals/Heathkit/HN31_man.pdf

J’ai acheté cette charge il y a un certain nombre d’années maintenant, d’un prix très modique, mais sans huile.

Apres vérification de la valeur ohmique de la résistance (un certain nombre de Cantenna avec l’âge passe de 50 Ohm à 81-82 Ohm …), et un bon nettoyage et dégraissage pour ôter quelque vieille trace de son ancienne huile, elle était à nouveau prête à être remise en route.

Mais quelle huile prendre ?

Hors de question d’utiliser de l’huile pour transformateur, la plupart étant ou hors de prix, ou alors de vieux reste d’huile de la grande époque, très efficace, et chargé de PCB et autre matière cancérigène (Pyralène par exemple.) Ma réflexion c’est naturellement porté sur les huiles minérales, mais après discussion avec un ami mécano, celui-ci m’a mis en garde contre un certain nombre d’additifs, la plus part métalliques, utilisés dans nos huiles moteurs ou même nos huiles de coupes. le problème restait entier, que faire ?

Une huile est caractérisée par un certain nombre de paramètres, dans ceux qui nous intéresse nous avons :

1) Fluidité
2) Point d’éclair
3) Point d’ébullition
4) Transmission calorifique.

L’huile de lin dispose d’une grande fluidité à température ambiante, d’un point d’éclair > 290°, d’une température d’ébullition supérieur à 150°. Apres un certain nombre de recherche, j’étais passé à l’huile de lin !

Utilisé principalement en traitement du bois, elle se trouve en Grande surface de bricolage pour un cout ridicule (je l’ais achetée moins de 2€ le litre.)

L’huile de Lin est utilisée en traitement du bois à cause de sa richesse en omega3 et donc, de sa capacité de polymérisation. A l’air libre, l’oxydation de celle-ci provoque la mise en place d’un « vernis » de protection sur le bois.

Ceci pourrais nous poser problème, mais vus que la résistance beigne complètement dedans, une légère polymérisation en surface du pot ne gêne pas.

J’utilise avec satisfaction depuis lors cette Cantenna, à des puissances « faible ». La Cantenna est donnée pour 1 Kw, je n’ai jamais dépassé 300w sur de petite période.

Il y a quelque jour, le sujet est ressorti sous forme de question sous la mailing list Heathkit ( http://groups.yahoo.com/group/heathkit/ )

C’est avec intérêt que j’ai suivi/participé à la discussion dont voici un résumé :

Une huile minérale en Amérique n’est pas une huile minérale au sens Français du terme. Les huiles principalement moteur sont interdite, du fait de leur additifs.
En France, l’huile minérale décrit une famille d’huile dérivé du pétrole, mais aux USA, l’huile minérale est de l’ huile de paraffine. Celle-ci est utilisé en usage vétérinaire comme laxatif pour cheval, n’étant pas assimilé par l’organisme, elle lubrifie jusqu’au bout…

Beaucoup utilise ce type d’huile aux USA, voici les caractéristiques :

· Huile de paraffine : 239°C de point d’ébullition, mais 190°C de point d’éclair, avec un prix en usage vétérinaire, je n’ai pas trouvé moins cher que 7€ le litre.
· L’avantage est sans aucun doute la conservation.

Le manuel de la Cantenna (1965) indique que 1000 Watts peuvent être dissipé pendant plus de 2 minutes pour une huile de paraffine, et 8 minutes avec de l’huile pour transformateur. L’huile de transformateur de l’époque est chargée de PCB, accentuant l’effet de refroidissement, et éloignant le point d’éclair.

D’après son étude, Tom Dawson – WB3AKD nous dis que les huiles pour transformateurs moderne sans PCB, sont à peine meilleur que les huiles minérales pour les valeurs qui nous intéresse. Tom a réalisé une comparaison d’un certain nombre d’ huiles, et Il a réalisé un document récapitulatif que je laisse en pièce jointe.
En résumé, mon idée de départ n’était pas si étrange ! cela fonctionne bien depuis plusieurs années, pour l’instant je ne change rien.

Téléchargement de l’étude de Tom Dawson – WB3AKD : Dummy Load Oils.PDF

 

Maintenant, si vous vous posez la question de l’huile, vous pouvez vous référer au tableau de Tom, prendre de l’huile de paraffine, de l’huile moderne pour transformateur, de l’huile d’olive ou même de l’huile de lin non alimentaire.

Bonne bidouille,

Jean-Yves
F4DTR

clip_image001